Le Mag Santé

©destinationSanté
  • juillet 2019
  • juin 2019
  • mai 2019
  • avril 2019
  • mars 2019
  • février 2019
  • janvier 2019
  • décembre 2018
  • novembre 2018
  • octobre 2018
  • septembre 2018
  • août 2018
  • juillet 2018
  • juin 2018
  • mai 2018
  • avril 2018
  • mars 2018
  • février 2018
  • janvier 2018
  • décembre 2017
  • novembre 2017
  • octobre 2017
  • septembre 2017
  • août 2017
  • juillet 2017
  • juin 2017
  • mai 2017
  • avril 2017
  • mars 2017
  • février 2017
  • janvier 2017
  • décembre 2016
  • novembre 2016
  • octobre 2016
  • septembre 2016
  • août 2016
  • juillet 2016
  • juin 2016
  • mai 2016
  • avril 2016
  • mars 2016
  • février 2016
  • janvier 2016
  • décembre 2015
  • novembre 2015
  • octobre 2015
  • septembre 2015
  • août 2015
  • juillet 2015
  • juin 2015
  • mai 2015
  • avril 2015
  • mars 2015
  • février 2015
  • janvier 2015
  • décembre 2014
  • novembre 2014
  • octobre 2014
  • septembre 2014
  • août 2014
  • juillet 2014
  • juin 2014
  • mai 2014
  • avril 2014
  • mars 2014
  • février 2014
  • janvier 2014
  • décembre 2013
  • novembre 2013
  • octobre 2013
  • septembre 2013
  • août 2013
  • juillet 2013
  • juin 2013
  • mai 2013
  • avril 2013
  • mars 2013
  • janvier 2013
  • décembre 2012
  • novembre 2012
  • octobre 2012
  • septembre 2012
  • août 2012
  • juillet 2012
  • juin 2012
  • mai 2012
  • avril 2012
  • mars 2012
  • février 2012
  • janvier 2012
  • décembre 2011
  • novembre 2011
  • octobre 2011
  • septembre 2011
  • août 2011
  • juillet 2011
  • juin 2011
  • mai 2011
  • avril 2011
  • mars 2011
  • février 2011
  • janvier 2011
  • décembre 2010
  • novembre 2010
  • octobre 2010
  • septembre 2010
  • août 2010
  • juillet 2010
  • juin 2010
  • mai 2010
  • avril 2010
  • mars 2010
  • février 2010
  • janvier 2010
  • décembre 2009
  • novembre 2009
  • octobre 2009
  • septembre 2009
  • août 2009
  • juillet 2009
  • juin 2009
  • mai 2009
  • avril 2009
  • mars 2009
  • février 2009
  • janvier 2009
  • décembre 2008
  • novembre 2008
  • octobre 2008
  • septembre 2008
  • août 2008
  • juillet 2008
  • juin 2008
  • mai 2008
  • avril 2008
  • mars 2008
  • février 2008

Le

Cunnilingus : la digue dentaire, seule prévention des IST

Le meilleur moyen de prévention des IST reste l’utilisation systématique du préservatif. Mais comment faire pour se protéger lors des rapports sexuels oraux au féminin ? La meilleure – et seule option – actuellement repose sur la digue dentaire. Présentation.

Chacun sait l’importance de se protéger contre les infections sexuellement transmissibles, grâce au préservatif. Mais cette méthode, pour efficace qu’elle soit, ne sert à rien en cas de cunnilingus. Or cette pratique de sexe oral expose également à un risque d’IST. Comment faire alors pour éviter un herpès, la gonorrhée, la syphilis ou encore l’hépatite B ?

La digue dentaire, vous connaissez ? Peut-être pas puisque ce dispositif d’abord développé pour les chirurgiens dentistes, est encore largement méconnu. Il s’agit d’une feuille de latex destinée à isoler une dent de la salive du patient lors de certaines interventions. Elle peut donc aussi être employée comme protection lors des rapports oraux, en l’appliquant sur la vulve ou l’anus. Elle sert dès lors de barrière entre la bouche et les organes génitaux.

Comment se la procurer ?

Certaines pharmacies, ainsi que des sex shops en vendent, mais la digue dentaire, aussi appelée digue buccale, est principalement disponible en ligne. Il est également possible de la fabriquer soi-même à partir d’un préservatif masculin. Pour cela, il suffit de couper le bout et la base d’un préservatif puis de découper une forme rectangulaire sur la longueur.

Comment ça marche ?

Vérifiez d’abord que la date de péremption n’est pas dépassée et que l’emballage est en bon état. Si ce n’est pas le cas, prenez-en une autre.

Ensuite, prenez soin de manipuler la digue dentaire avec soin et de ne pas utiliser les dents pour ouvrir l’emballage.

Placez-la sur la vulve ou l’anus de votre partenaire et tenez-la afin qu’elle ne se déplace pas. Pour empêcher qu’elle ne bouge, mettez quelques gouttes de lubrifiant à base d’eau entre la vulve ou l’anus et la digue.

Ensuite, dès que vous avez fini, jetez la digue à la poubelle.

Ne la retournez jamais au cours de l’utilisation, changez de digue pour passer de l’anus à la vulve ou inversement.

Retour en haut