Le Mag Santé

©destinationSanté
  • avril 2018
  • mars 2018
  • février 2018
  • janvier 2018
  • décembre 2017
  • novembre 2017
  • octobre 2017
  • septembre 2017
  • août 2017
  • juillet 2017
  • juin 2017
  • mai 2017
  • avril 2017
  • mars 2017
  • février 2017
  • janvier 2017
  • décembre 2016
  • novembre 2016
  • octobre 2016
  • septembre 2016
  • août 2016
  • juillet 2016
  • juin 2016
  • mai 2016
  • avril 2016
  • mars 2016
  • février 2016
  • janvier 2016
  • décembre 2015
  • novembre 2015
  • octobre 2015
  • septembre 2015
  • août 2015
  • juillet 2015
  • juin 2015
  • mai 2015
  • avril 2015
  • mars 2015
  • février 2015
  • janvier 2015
  • décembre 2014
  • novembre 2014
  • octobre 2014
  • septembre 2014
  • août 2014
  • juillet 2014
  • juin 2014
  • mai 2014
  • avril 2014
  • mars 2014
  • février 2014
  • janvier 2014
  • décembre 2013
  • novembre 2013
  • octobre 2013
  • septembre 2013
  • août 2013
  • juillet 2013
  • juin 2013
  • mai 2013
  • avril 2013
  • mars 2013
  • janvier 2013
  • décembre 2012
  • novembre 2012
  • octobre 2012
  • septembre 2012
  • août 2012
  • juillet 2012
  • juin 2012
  • mai 2012
  • avril 2012
  • mars 2012
  • février 2012
  • janvier 2012
  • décembre 2011
  • novembre 2011
  • octobre 2011
  • septembre 2011
  • août 2011
  • juillet 2011
  • juin 2011
  • mai 2011
  • avril 2011
  • mars 2011
  • février 2011
  • janvier 2011
  • décembre 2010
  • novembre 2010
  • octobre 2010
  • septembre 2010
  • août 2010
  • juillet 2010
  • juin 2010
  • mai 2010
  • avril 2010
  • mars 2010
  • février 2010
  • janvier 2010
  • décembre 2009
  • novembre 2009
  • octobre 2009
  • septembre 2009
  • août 2009
  • juillet 2009
  • juin 2009
  • mai 2009
  • avril 2009
  • mars 2009
  • février 2009
  • janvier 2009
  • décembre 2008
  • novembre 2008
  • octobre 2008
  • septembre 2008
  • août 2008
  • juillet 2008
  • juin 2008
  • mai 2008
  • avril 2008
  • mars 2008
  • février 2008

Le

 

Sports d’hiver : l’incontournable préparation physique

Vous avez prévu de passer vos vacances d’hiver à la montagne ? Préparez donc votre organisme trois semaines avant votre départ. C’est essentiel pour à la fois profiter de la glisse et prévenir le risque de blessures.

Selon l’association des Médecins de Montagne (MDEM), il convient de vous préparer physiquement trois semaines avant votre départ aux sports d’hiver. D’autant plus si vous êtes sédentaire le reste de l’année. Première mission, entraîner votre cœur à affronter les efforts en altitude. Pour cela, travaillez sur l’endurance : marche active, jogging, natation, vélo… Vous avez le choix, l’idéal étant de sortir au moins deux fois par semaine pour des séances de 30-40 minutes.

Vous devrez également faire travailler vos muscles situés derrière les cuisses, les quadriceps. La MDEM propose pour cela un circuit training simple, que vous pouvez répéter 5 fois, chaque jour :

En position debout, fléchissez légèrement les genoux – sans dépasser 120° de flexion – et remontez. Le dos reste vertical et les pieds bien écartés. Misez sur 20 répétitions ;
La même chose en fente avant (c’est-à-dire avec un pied devant l’autre) : 20 fois de chaque côté ;
L’exercice de la chaise : en position ‘assise’, le dos en appui contre un mur et sans appui sous les fesses ! Ce qui revient à être assis sur une chaise… invisible. Tenez le plus longtemps possible.

De l’équilibre et des étirements

Le travail de l’équilibre vous permettra de prévenir la survenue d’entorses du genou et de la cheville. Mettez-vous en équilibre sur un pied, le plus longtemps possible avec les yeux fermés ! Autre exercice : « En équilibre sur un pied, cherchez à décrire un cercle autour du pied en appui avec le pied libre », expliquent les médecins de montagne. « Les orteils du pied en appui cherchent à ‘rentrer’ dans le sol comme des griffes. Vous devez sentir une tension musculaire envelopper l’arrière du genou ».

Enfin, pensez aux étirements pour éviter les blessures musculaires. Attention, pour qu’ils soient efficaces, ils ne doivent pas être douloureux. Vous devez sentir la mise sous tension du muscle, sentir qu’il va gagner en longueur. Vous n’aurez des résultats qu’en gardant longtemps la position d’étirement, soit 30 secondes au minimum en essayant d’aller toujours un peu plus loin en soufflant lorsque la tension devient insupportable

Retour en haut