Le Mag Santé
© Destination Santé

  • novembre 2017
  • octobre 2017
  • septembre 2017
  • août 2017
  • juillet 2017
  • juin 2017
  • mai 2017
  • avril 2017
  • mars 2017
  • février 2017
  • janvier 2017
  • décembre 2016
  • novembre 2016
  • octobre 2016
  • septembre 2016
  • août 2016
  • juillet 2016
  • juin 2016
  • mai 2016
  • avril 2016
  • mars 2016
  • février 2016
  • janvier 2016
  • décembre 2015
  • novembre 2015
  • octobre 2015
  • septembre 2015
  • août 2015
  • juillet 2015
  • juin 2015
  • mai 2015
  • avril 2015
  • mars 2015
  • février 2015
  • janvier 2015
  • décembre 2014
  • novembre 2014
  • octobre 2014
  • septembre 2014
  • août 2014
  • juillet 2014
  • juin 2014
  • mai 2014
  • avril 2014
  • mars 2014
  • février 2014
  • janvier 2014
  • décembre 2013
  • novembre 2013
  • octobre 2013
  • septembre 2013
  • août 2013
  • juillet 2013
  • juin 2013
  • mai 2013
  • avril 2013
  • mars 2013
  • janvier 2013
  • décembre 2012
  • novembre 2012
  • octobre 2012
  • septembre 2012
  • août 2012
  • juillet 2012
  • juin 2012
  • mai 2012
  • avril 2012
  • mars 2012
  • février 2012
  • janvier 2012
  • décembre 2011
  • novembre 2011
  • octobre 2011
  • septembre 2011
  • août 2011
  • juillet 2011
  • juin 2011
  • mai 2011
  • avril 2011
  • mars 2011
  • février 2011
  • janvier 2011
  • décembre 2010
  • novembre 2010
  • octobre 2010
  • septembre 2010
  • août 2010
  • juillet 2010
  • juin 2010
  • mai 2010
  • avril 2010
  • mars 2010
  • février 2010
  • janvier 2010
  • décembre 2009
  • novembre 2009
  • octobre 2009
  • septembre 2009
  • août 2009
  • juillet 2009
  • juin 2009
  • mai 2009
  • avril 2009
  • mars 2009
  • février 2009
  • janvier 2009
  • décembre 2008
  • novembre 2008
  • octobre 2008
  • septembre 2008
  • août 2008
  • juillet 2008
  • juin 2008
  • mai 2008
  • avril 2008
  • mars 2008
  • février 2008

Le

 

Invitez les massages dans votre lit

Propices à la détente et au rapprochement des corps, les massages sont une excellente façon de faire durer l’intimité et la sensualité au sein d’un couple. Petit mode d’emploi pour faire de ces jeux amoureux des instants privilégiés. 

Comme beaucoup de couples, votre vie sexuelle pâtit d’un agenda surchargé et du stress qui va avec ? Vous voyez difficilement comment vous pourriez avoir envie de faire l’amour alors qu’à peine couchés, vous pensez déjà au programme du lendemain ? C’est malheureusement un grand classique, mais ce n’est pas une fatalité. Pour déconnecter et vous laisser transporter dans un état d’esprit propice aux câlins, faites confiance au toucher. Comme le rappelle Maria M. Kettenring, l’auteur de ‘Massages érotiques’, « beaucoup de gens vivent sous pression. Plus la moindre trace de fantasme érotique ou d’énergie à investir dans un jeu amoureux. Pourtant un massage tendre peut remédier à cette situation en apportant une détente propice à l’écoute de ses sens et servir ainsi de pont vers l’érotisme. »

Ritualiser la sensualité 

Condition sine qua none pour découvrir les vertus du massage érotique, aller vous coucher plus tôt. Votre série préférée attendra. Une fois au lit, utilisez votre tablette ou votre téléphone uniquement pour diffuser une playlist spécialement pensée. Tamisez la lumière, allumez des bougies parfumées et frottez vos mains l’une contre l’autre pour les réchauffer. Masser le dos de votre partenaire est une bonne entrée en matière. « C’est sans doute la partie du corps la plus facile à s’approprier car elle peut être doucement caressée même quand elle est nouée. En outre le dos présente moins d’implication sexuelle que le buste et les parties génitales. Par contre les fesses doivent toujours être intégrées au massage érotique car elles comptent au nombre des zones les plus sensibles de la face postérieure et leur caresse déclenche des frissons au niveau du buste, de la tête et du sexe », explique Maria M. Kettenring.

Pour rendre vos gestes plus fluides, ajoutez à votre huile de massage de l’huile essentielle de Néroli, de Bois de santal, d’Ylang-ylang ou de Rose de Damas, à raison de 3 gouttes pour 50 ml. Demandez à votre partenaire quel type de pression il/elle apprécie et s’il/elle apprécie particulièrement le massage de telle ou telle zone.

Certain(e)s adorent le pétrissage de la voûte plantaire et des orteils, d’autres détestent. Pensez aussi à accessoiriser vos massages avec une plume, un pinceau, un foulard de soie… Mais dans tous les cas, gardez toujours une main au contact de la peau quand vous changez de geste ou de côté. Et surtout, ne vous vexez pas si à l’issue de votre massage votre partenaire dort paisiblement au lieu de vous sauter dessus. Ne remettez pas en cause votre talent ni son désir pour vous. L’évolution d’un massage érotique est toujours fonction de l’atmosphère et du contexte. L’essentiel est de passer un bon moment ensemble.

A lire : ‘ Osez les massages érotiques ’ d’Erik Remes, La Musardine, 188 pages, 8 euros ; ‘ 50 nuances de massage ’, Isabelle Trombert-Gimeno, Ellebore Editions, 224 pages, 29 euros ; ‘ Massages érotiques ’, Maria M ; Kettenring, 96 pages, 7,99 euros.

Retour en haut