Le Mag Santé

©destinationSanté
  • octobre 2018
  • septembre 2018
  • août 2018
  • juillet 2018
  • juin 2018
  • mai 2018
  • avril 2018
  • mars 2018
  • février 2018
  • janvier 2018
  • décembre 2017
  • novembre 2017
  • octobre 2017
  • septembre 2017
  • août 2017
  • juillet 2017
  • juin 2017
  • mai 2017
  • avril 2017
  • mars 2017
  • février 2017
  • janvier 2017
  • décembre 2016
  • novembre 2016
  • octobre 2016
  • septembre 2016
  • août 2016
  • juillet 2016
  • juin 2016
  • mai 2016
  • avril 2016
  • mars 2016
  • février 2016
  • janvier 2016
  • décembre 2015
  • novembre 2015
  • octobre 2015
  • septembre 2015
  • août 2015
  • juillet 2015
  • juin 2015
  • mai 2015
  • avril 2015
  • mars 2015
  • février 2015
  • janvier 2015
  • décembre 2014
  • novembre 2014
  • octobre 2014
  • septembre 2014
  • août 2014
  • juillet 2014
  • juin 2014
  • mai 2014
  • avril 2014
  • mars 2014
  • février 2014
  • janvier 2014
  • décembre 2013
  • novembre 2013
  • octobre 2013
  • septembre 2013
  • août 2013
  • juillet 2013
  • juin 2013
  • mai 2013
  • avril 2013
  • mars 2013
  • janvier 2013
  • décembre 2012
  • novembre 2012
  • octobre 2012
  • septembre 2012
  • août 2012
  • juillet 2012
  • juin 2012
  • mai 2012
  • avril 2012
  • mars 2012
  • février 2012
  • janvier 2012
  • décembre 2011
  • novembre 2011
  • octobre 2011
  • septembre 2011
  • août 2011
  • juillet 2011
  • juin 2011
  • mai 2011
  • avril 2011
  • mars 2011
  • février 2011
  • janvier 2011
  • décembre 2010
  • novembre 2010
  • octobre 2010
  • septembre 2010
  • août 2010
  • juillet 2010
  • juin 2010
  • mai 2010
  • avril 2010
  • mars 2010
  • février 2010
  • janvier 2010
  • décembre 2009
  • novembre 2009
  • octobre 2009
  • septembre 2009
  • août 2009
  • juillet 2009
  • juin 2009
  • mai 2009
  • avril 2009
  • mars 2009
  • février 2009
  • janvier 2009
  • décembre 2008
  • novembre 2008
  • octobre 2008
  • septembre 2008
  • août 2008
  • juillet 2008
  • juin 2008
  • mai 2008
  • avril 2008
  • mars 2008
  • février 2008

Le

Cancer du sein métastatique : à l’écoute des patientes

Les femmes vivant avec un cancer du sein métastatique expriment parfois des besoins spécifiques qui nécessitent des réponses adaptées. Souvent en manque d’informations sur leur maladie ou sur son impact au quotidien, elles peuvent se sentir isolées. Notamment entre leurs rendez-vous avec les professionnels de santé. Elles expriment aussi un manque de reconnaissance de la part la société. La Vie Autour et Vik®Sein pourraient les aider et contribuer à compléter leur prise en charge. Explications.

Avec près de 59 000 cas et 11 883 décès estimés en 2017, le cancer du sein est à la fois le plus fréquent mais aussi le plus mortel chez les femmes. Dans certains cas, cette tumeur est dite métastatique. Autrement dit les cellules cancéreuses se sont propagées dans un ou plusieurs autres endroits du corps. Cette forme avancée du cancer du sein retentit de manière importante sur la qualité de vie des femmes concernées. Lesquelles se sentent parfois isolées et mal informées sur les spécificités de leur maladie.

D’où la naissance du programme SEINCHRONE, mis en place en 2015 par Pfizer. L’objectif, écouter les attentes exprimées par les patientes et travailler avec l’ensemble des acteurs et les associations de patientes pour proposer des solutions contribuant à compléter leur prise en charge. A l’image par exemple des soins de support. Ces derniers se développent de plus en plus en France. Ils sont essentiels pour soulager les effets indésirables des traitements visant à lutter contre la maladie et pour favoriser le bien-être des patientes au quotidien.

La Vie Autour

Née en 2015 d’un partenariat entre Pfizer et l’Association francophone pour les soins oncologiques de support (AFSOS), l’initiative La Vie Autour entend justement faciliter l’accès à ces soins, en expliquant leur intérêt. Une carte interactive disponible sur le site www.lavieautour.fr et l’application mobile éponyme permet de géo-localiser les associations proposant des soins de support non médicamenteux. Avec plus de 120 associations référencées et représentées par 1 600 points de contact partout sur le territoire, La Vie Autour aide les patientes à trouver des soins de support adaptés à leurs besoins, près de chez elles.

Vik®Sein, un compagnon virtuel astucieux

Laure Guéroult-Accolas, présidente de l’association Patients en réseau, a créé en 2014 MonRéseau® Cancer du sein, un réseau social entièrement dédié aux femmes souffrant d’un cancer du sein, qui permet de créer du lien dans un espace sécurisé où elles peuvent partager leurs préoccupations et trouver du soutien.

Pour aller plus loin, l’association a apporté l’expertise de sa communauté à la startup Wefight spécialisée dans l’intelligence artificielle en santé pour lui permettre de créer fin 2017 VikSein®, un chatbot auquel les patientes peuvent poser directement leurs questions. « Nous avons remarqué que certaines patientes, notamment au diagnostic de la maladie ou lors d’une rechute et du développement d’un cancer métastatique, ont besoin d’informations factuelles avant de souhaiter échanger avec d’autres malades. »

D’où l’idée de leur permettre de trouver des réponses à leurs questions sans forcément s’exprimer sur le réseau social. « VikSein® est un compagnon virtuel qui répond parfaitement à ces attentes », souligne Laure Guéroult-Accolas. « Il va pouvoir répondre et échanger avec la patiente. Il lui rappelle également de bien prendre son traitement, à la bonne heure. Les femmes peuvent aussi s’informer sur la maladie, les traitements, les examens, mais également sur tous les aspects de la vie quotidienne comme l’alimentation et l’activité physique. Toutes les réponses de VikSein® sont rédigées par des professionnels de santé et basées sur les recommandations nationales», précise Benoît Brouard, Pharmacien et CEO de Wefight. Cet outil innovant a été enrichi de contenus spécifiques sur le cancer du sein métastatique, grâce à la contribution de patientes membres de Mon Réseau® Cancer du sein, elles-mêmes concernées par une forme avancée de la maladie et avec le soutien institutionnel de Pfizer.

Basé sur une technologie d’intelligence artificielle, ce chatbot a également la capacité « d’apprendre » en écoutant les questions des patientes et continue de se développer pour apporter des réponses toujours plus précises et spécifiques. Pour trouver ce compagnon vraiment astucieux, il suffit de taper « Hello VikSein » dans Messenger. Il est également possible de le télécharger sur un smartphone en tapant : « Vik Cancer » sur l’Appstore ou sur le Google Play.

Retour en haut