Automédication chez les séniors
 

Seniors

Le bon suivi du traitement : un vrai enjeu de santé

En France, 15 millions de personnes souffrent d’une affection chronique1. Pour les seniors polymédiqués encore actifs, l’organisation est la clé de déplacements en toute sérénité.

Retrouvez les conseils de Biogaran dans ce dossier.

Seniors actifs et maladies chroniques

Diabète, hypertension, cholestérol, bronchites chroniques, asthme… Une maladie chronique est une pathologie de longue durée et évolutive.

En France, 15 millions de personnes sont concernés. Les seniors de 50 – 70 ans2 sont les plus touchés par les affections de longue durée et doivent composer avec la prise de leurs traitements, 3 médicaments différents par jour et parfois plus. 
Ces jeunes seniors restent néanmoins autonomes et très dynamiques. Beaucoup profitent de leur temps libre pour se livrer à leurs loisirs parmi lesquels figurent les voyages en France ou à l’étranger…

Pour les malades atteints de pathologies chroniques, le bon suivi du traitement est primordial. Cependant, 50% des patients atteints ne suivent pas correctement leur traitement pour diverses raisons3 : oubli, lassitude… En déplacement, en week-end ou en voyage, 44% ont déjà oublié de prendre leur traitement4.

Découvrez les conseils de Biogaran pour bien suivre votre traitement au quotidien.

Vivre la pathologie au quotidien : les conseils de Biogaran

Lorsqu’on est atteint de maladie chronique, une bonne organisation est essentielle pour des déplacements sereins.

En cas de voyage long et/ou lointain, une consultation préalable avec le médecin traitant est importante. Celui-ci évaluera votre état de santé et vous conseillera sur la démarche à suivre pour adapter le plan de prise du traitement, la préparation et le déroulement du déplacement.

Les conditions de conservation

Lumière, humidité, gel… Divers facteurs peuvent altérer un médicament lors d’un déplacement. Pour préserver efficacité et stabilité, référez-vous aux notices qui donnent toutes les indications nécessaires. Les conditions de conservation figurent sur le conditionnement et les notices des médicaments.

  • La plupart des médicaments se conservent à température ambiante sans condition particulière.
  • Médicaments à conserver à une température inférieure à 25 ou 30°C. Pour ces deux cas, Biogaran vous conseille d’éviter les températures élevées telle que celles fréquemment relevées dans les coffres ou les habitacles des voitures exposées au soleil. Vous pouvez transporter vos traitements dans un emballage isotherme non réfrigéré.
  • Médicaments à conserver entre +2 et +8°C. Pour respecter la chaîne du froid en voyage sans pour autant provoquer la congélation, utilisez un emballage isotherme.

Anticiper les prises médicamenteuses

Il est important de tenir compte des décalages horaires lorsque vous voyagez.
Les malades chroniques doivent vérifier le contenu de leurs boîtes de médicaments et emporter la quantité suffisante à la durée de déplacement (idéalement supérieure à la durée de celui-ci).
Pensez également à prendre rendez-vous avec votre médecin avant le départ afin de renouveler le traitement et adapter le plan de prise au déplacement si besoin.

Transporter ses médicaments en voyage

D’un pays à l’autre, il peut arriver que le transport des médicaments soit réglementé. Vous devez donc être en mesure de présenter vos ordonnances voire des autorisations spéciales pour certains types de traitement, n’hésitez pas à vous renseigner.

Divisez vos médicaments en deux lots : un dans la valise, puis un autre dans le bagage à main. En cas de perte ou de vol, vous ne serez pas à cours de traitement.
Pour les traitements chroniques, prévoyez une trousse à toujours garder avec vous, dans la cabine de l’avion par exemple.

 

L’Organiseur à médicaments, un service proposé par Biogaran

organiseur de médicaments

En déplacement professionnel ou en vacances, il est parfois difficile d’emporter avec soi son traitement. C’est pourquoi Biogaran a imaginé l’Organiseur à médicaments.

Cet organiseur permet de continuer à bien suivre son traitement pendant un week-end, une semaine ou plus. Pour cela, cet outil est totalement modulable. Il comprend un filet pour ranger les ordonnances, un pilulier pour la journée, une pochette amovible pour la semaine et un rangement pour le mois.

_________________________

  1. Plan 2007-2011 pour l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques avril 2007.Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative.p3
  2. « Les affections de longue durée » Répartition du nombre d’ALD par âge et par sexe au 31/12/2011. IRDES : www.irdes.fr
  3. “Encadrement des programmes d’accompagnement des patients associés à un traitement médicamenteux financé s par les entreprises pharmaceutiques » IGAS. Rapport n°RM 2007-187 P- décembre 2007. Disponible sur http://www.ipcem.org
  4. Enquête IFOP pour Biogaran – Enquête auprès de personnes âgées atteintes d’une maladie chronique sur la gestion de leurs déplacements. Échantillon de 401 personnes de 55 à 70 ans atteintes de maladie chronique nécessitant la prise d’au moins 3 médicaments par jour et qui se déplacent régulièrement. Juin 2013

Retour en haut