Mieux Dans Mon Assiette Avec le Cancer

Conserver le plaisir de manger pendant les traitements contre le cancer

Les traitements contre le cancer engendrent souvent des effets secondaires qui peuvent impacter le quotidien des patients. Perte d’appétit, nausées, difficultés de mastication… Ces troubles peuvent modifier les habitudes alimentaires jusqu’à mener à la dénutrition.
Afin d’aider les patients à conserver un bon état nutritionnel pendant leur traitement, Biogaran met à leur disposition gratuitement en pharmacie* un livre de conseils, d’astuces et de recettes, élaboré avec le cuisinier Grégory Cuilleron et la diététicienne spécialisée Alix Mottard-Goerens.

*dans les pharmacies participant à l’opération dans la limite des stocks disponibles

L’alimentation, une vraie épreuve pour les malades atteints d’un cancer

L’alimentation apparaît comme un facteur clé dans le parcours de soin du traitement contre le cancer. Outre l’impact des effets secondaires des traitements sur la vie quotidienne des patients, le risque de dénutrition, important, peut conduire à une dégradation de l’état général, altérer la qualité de vie et le fonctionnement normal de l’organisme, rendant les traitements moins supportables.
Ainsi pour prévenir le risque de dénutrition et conserver un bon état nutritionnel, il est primordial d’adopter une alimentation équilibrée pendant et après les traitements. L’alimentation est d’ailleurs une préoccupation importante dans la vie quotidienne des malades atteints de cancer, puisque 36% des conversations observées sur internet sur le cancer et la vie quotidienne concernent l’alimentation et les effets secondaires associés (3).

Quelques conseils simples pour garder une alimentation saine et équilibrée :
.

  • S’informer sur les interactions entre aliments et médicaments
  • Fractionner et multiplier les collations
  • Rester à l’écoute de ses envies et de son appétit
  • Prendre le temps de mastiquer ses aliments
  • Boire 1 à 1,5 l d’eau par jour
  • Prendre le temps de penser à ses repas et de faire ses courses pour stimuler son appétit
  • Varier son alimentation pour couvrir ses besoins nutritionnels
  • Préserver les vitamines des fruits et légumes
  • Favoriser la convivialité d’un repas entre amis ou en famille
  • Maintenir une activité physique régulière

Des experts pour aider les patients à retrouver le plaisir de s’alimenter

extrait livre recette cakePour aider les patients à contourner les troubles alimentaires les plus fréquents liés aux effets secondaires encart-pourcentage-32des traitements contre le cancer et conserver le plaisir de manger, Biogaran propose des conseils simples à connaître et des recettes gourmandes faciles à préparer.
Des contenus pratiques élaborés avec l’aide d’une diététicienne exerçant au Centre de lutte contre le cancer Léon Bérard et d’un médecin nutritionniste. On découvre ainsi qu’il vaut mieux fractionner les repas en cas de perte d’appétit, préférer les aliments riches en eau comme le melon pour réduire la sensation de sécheresse buccale, ou encore privilégier les aliments froids et neutres lorsque l’on souffre d’aphtes et de mucites. Le cuisinier Grégory Cuilleron s’est également investi dans la démarche avec des recettes simples comme le smoothie d’avocat ou encore la crème d’artichaut au gorgonzola, poudre de cèpes et condiment à l’échalote, qui sont adaptées aux troubles dont souffrent les patients.
extrait livre astuce (perte appetit)

Un dispositif pour aider les malades à se sentir mieux dans leur assiette

extrait livre ferméLes patients comme leur entourage peuvent ainsi profiter de ces conseils dans un livre de 72 pages, disponible gratuitement dans les pharmacies participant à l’opération. Des vidéos associant les 2 experts Grégory Cuilleron et Alix Mottard-Goerens, sont aussi disponibles depuis le livre, directement sur son smartphone, ou depuis le site internet de l’opération.

Avec « Mieux dans mon assietteplayer-MDMA avec le cancer », Biogaran souhaite souligner le rôle important du pharmacien d’officine dans l’accompagnement quotidien des patients atteints de cancer. En effet, l’augmentation des cas de cancer ces dernières années et le développement des chimiothérapies orales délivrées en officine ont modifié la prise en charge du cancer, plaçant le pharmacien en première ligne pour répondre aux questions des patients traités en ville.

(1) Fondation ARC http://www.fondation-arc.org/A-la-Une/cancer-mieux-lutter-contre-la-denutrition-des-malades.html – site consulté le 03/08/2016
(2) Communiqué de presse LaSalle / CERIN – Au-delà de la chimio : qualité de vie et alimentation. Enquête réalisée par LaSalle Beauvais portant sur 160 patients de l’Hôpital de Beauvais traités pour un cancer, dont un volet réalisé sur 43 patients porte spécifiquement sur les comportements et motivations des patients vis à vis des produits laitiers, leur consommation et leur usage en cuisine. Octobre 2013.
(3) Analyse quantitative de 77986 messages et qualitative de 500 verbatims réalisées sur 1 an de conversations sur l’ensemble du web à propos du cancer. Les verbatims constitutifs de l’échantillon ont été qualifiés manuellement avec les indicateurs suivants : origine média, tonalité, émetteur, thématiques. Étude réalisée en France et en français par l’agence Groupe 361 de janvier à décembre 2014.
(4) Enquête réalisée par LaSalle Beauvais portant sur 160 patients de l’Hôpital de Beauvais traités pour un cancer, dont un volet réalisé sur 43 patients porte spécifiquement sur les comportements et motivations des patients vis-à-vis des produits laitiers, leur consommation et leur usage en cuisine – Octobre 2013.

Retour en haut